LETTRE OUVERTE D'ESPOIR POUR TOUS LES MALADES CHRONIQUES

April 14, 2019

A tous les malades actuellement en souffrance, sachez que retrouver votre ancienne qualité de vie est possible. Je sais, pour l’avoir vécu moi-même, à quel point le chemin de guérison est souvent long, sombre, isolant, désespérant et douloureux. Une souffrance parfois inhumaine, au-delà du dicible. Mais je sais aussi que le corps est un trésor d’auto guérison et que tout est possible. Je ne dis pas que la guérison sera rapide, ni facile, je dis simplement qu’elle est possible. Il ne faut jamais perdre espoir et continuez à vous battre peu importe les obstacles. 

Si vous stagnez dans votre chemin de guérison, continuez d’investiguer. Les réponses sont parfois difficiles à trouver mais à force d’enquêter, elles finissent toujours par se dévoiler. Les malades dans les cas les plus critiques et ceux qui ne répondent pas favorablement aux traitements ou qui n’atteignent pas la guérison complète malgré un traitement intégratif qualitatif et adapté, présentent généralement un terrain très affaibli accompagné d’un, voire de plusieurs facteurs aggravants : des infections froides ORL enkystées (sinus, muqueuse nasale), une intoxication ancienne et insidieuse (pesticides, herbicides, agglomérés de bois, mélamines, solvants, encre, peintures etc), une charge chimique importante à travers des médicaments pris pour d’autres problèmes de santé, des allergies non détectées, des déséquilibres hormonaux induits par la prise de contraceptifs, la présence d’une antenne-relais à proximité du domicile, des infections dentaires asymptomatiques, des infections asymptomatiques au niveau des amygdales, des cavitations NICO, la présence de corps étrangers (composants de certaines couronnes dentaires ou une fuite d’implants mammaires) responsables d’allergies, d’inflammation et de réactions auto-immunitaires, ou encore d’importants troubles digestifs (SIBO, hyperperméabilité intestinale, dysbiose intestinale, hypochlorhydrie, parasites intestinaux). Chaque individu devrait donc être passé au peigne fin. N’arrêtez jamais la disquisition et ne tombez pas dans la dangerosité du concept de prédispositions génétiques. Chronicité et prédispositions génétiques ne sont pas synonymes de fatalité (cf. article "chronicité n'est pas fatalité).

Armez-vous de confiance, de patience et de persévérance et les efforts finiront par payer. En cas de découragements, lisez ou relisez des témoignages de guérison, qu'il s'agisse de Lyme ou de n'importe quelle autre maladie dite incurable. Il n'y a jamais d'excès dans la pratique de la psychologie positive. Cela ne pourra vous faire que du bien et conditionner votre esprit et donc votre corps à la guérison. Essayez de positiver en vous rappelant tout ce qu'il vous reste encore, même si c'est peu. Par exemple si vous disposez encore de tous vos sens, pensez à les apprécier davantage, et rappelez-vous que rien n'est jamais acquis, et que la situation pourrait être pire. Vous pourriez être amputé de tous vos membres ou défiguré à vie par une attaque d'acide ou une brulure au quatrième degré. Le cas est extrême mais vous saisissez l'idée. Profitez de ce qu'il vous reste encore ; une balade, une chanson, un animal de compagnie, un rayon de soleil sur votre visage, le bruit de la pluie, le son des vagues, une vue imprenable, un baiser, un compliment, un fou rire... n'importe quoi, tout en gardant la guérison dans votre ligne de mire. Émerveillez-vous et soyez reconnaissant d'avoir autant de possibilités de traitement et donc autant de chances de guérir.

Entourez-vous de gens aimants et compréhensifs, qui ne vous jugent pas et ne vous dénigrent pas. Si une relation est toxique, mettez-y un terme. Nul n'est indispensable. Recentrez-vous sur vous, et pratiquez des choses qui vous font du bien au quotidien. Prenez soin de vous, de votre corps et de votre esprit. Car oui, vous méritez de guérir. Aimez-vous et aimez votre corps, même s'il vous fait actuellement souffrir. Souvenez-vous que votre corps dispose d’une incroyable capacité d'auto guérison, et que les symptômes ressentis ne sont que des messages, des signaux pour vous indiquer que quelque chose ne va pas et que votre organisme a besoin d'aide pour aller mieux. Ne blâmez pas votre système immunitaire, ni vous-même. Ensemble, vous arriverez à combattre la maladie. Souvenez-vous que vous n'êtes pas fautif, que rien n'est de votre faute et que vous méritez de guérir. 

Refuser le statut de victime. Au lieu de ruminer la colère contre les médecins, votre entourage, la maladie ou vous-même, investissez votre énergie à trouver des solutions viables et mettez-les en pratique dans la mesure de vos capacités. Ne vous laissez pas envahir par des énergies négatives, elles ne feront que ralentir ou empêcher votre guérison.

Ne perdez jamais de vue votre objectif. Chaque jour, demandez-vous ce que vous pourriez faire aujourd'hui pour restaurer votre fonction immunitaire et baisser la charge infectieuse. Petit à petit, votre corps gagnera en force et les bienfaits de ce cercle vertueux finiront par apparaitre. 

Essayez de trouver un ou plusieurs aspects positifs nés de cette terrible épreuve. La maladie pourrait-elle faire de vous une meilleure personne, une personne plus consciente, plus humble, plus empathique ? Peut-être vous permettra-t-elle de vous rapprocher de valeurs plus humaines, plus écologiques et d'en apprendre davantage sur notre société, la santé ou l'être humain de manière générale. Vous pourriez même gagner un nouveau projet de vie, une nouvelle ambition professionnelle ou un nouveau lieu de vie, plus en phase avec le nouveau vous. Parfois la maladie nous dévoile des qualités jusque-là insoupçonnées ; une âme créatrice, un talent d'écriture, des qualités artistiques, un goût pour la peinture. Quoi qu’il en soit, sans elle, vous n'auriez jamais découvert votre incroyable capacité de résilience, de résistance et d'endurance. Lyme est une enseignante. Une enseignante certes impitoyable, mais bienfaitrice lorsque l’on se remet à elle et embrasse pleinement le parcours de transformation personnelle qu’elle propose. Cet isolement forcé permet au malade de se reconnecter à lui-même, à la nature et à ses rythmes. Il ne paraît pas abusif de comparer ce chemin de guérison à un chemin de croix, une quête initiatique, un pèlerinage. Beaucoup rapportent une réelle prise de conscience, une expérience édifiante, marquante à vie et révélatrice de leur véritable essence. Ils sont ainsi capables d’atteindre un niveau de sagesse prématurée et d’épanouissement personnel difficilement égalé. Ceux qui en sortent deviennent généralement des individus doués d’une grande sensibilité, de qualités humanistes et de talents guérisseurs.   

N'oubliez jamais que vous n'êtes pas seul. Des millions de gens souffrent de syndromes infectieux multi-systémiques ou de maladies auto immunitaires. N'ayez pas peur de demander de l'aide, et surtout ne perdez jamais espoir. Rien n'est impossible.   

 

 

 

 

 

Bravo à tous les malades pour votre courage et votre force. Vous êtes admirables. 

 

 

Adam Nour

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

#1 

I'm a paragraph. Click here to add your own text and edit me.

 

#2

I'm a paragraph. Click here to add your own text and edit me.

 

#3

I'm a paragraph. Click here to add your own text and edit me.

SOPHIE'S
COOKING TIPS