METAUX LOURDS: UNE POLLUTION DE LONG TERME

June 7, 2019

 

 LES EFFETS NEFASTES DES METAUX LOURDS 

 

“Nous sommes tous exposés quotidiennement à des centaines de toxines environnementales, notamment les polychlorobiphényles (PCB), les dioxines, les plastiques, les solvants organiques volatils (SOV) et les métaux lourds. Les analyses de mes patients reviennent souvent positives pour des métaux lourds. Or, un empoisonnement aux métaux lourds comme le mercure imite les symptômes d’une ML et contribue à la résistance des symptômes” - Richard Horrowitz.

 

Les métaux lourds sont présents partout (amalgames, vaccins, pesticides, additifs alimentaires, cosmétiques, transmission in utero). Beaucoup d'études internationales sérieuses existent mais sont niées par la France. Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, 80% des maladies chroniques peuvent être causées, directement ou indirectement, par la pollution environnementale. Parmi les polluants les plus dangereux se trouvent ces fameux métaux, à savoir le mercure, le cadmium, le plomb, l’arsenic, l’aluminium, le fer et le cuivre.

 

Les métaux lourds sont neurotoxiques, immunotoxiques, provoquent des lésions (réparables si on nourrit correctement son corps et son cerveau avec l'alimentation et la supplémentation) et des dysfonctionnements (symptômes variés, divers syndromes et maladies, électrosensibilité). Ils détruisent les enzymes et provoquent de multiples carences, des problèmes pour digérer le gluten et la caséine et une cascade de problèmes variés : ils changent notre code génétique, produisent des radicaux libres, neutralisent les acides aminés utilisés pour la détoxication, causent des allergies et endommagent les cellules nerveuses. Le mercure en particulier favorise des résistances bactériennes et la formation de biofilms. "Les pires coupables sont habituellement les métaux lourds et débarrasser le corps des métaux lourds prend énormément de temps. La source la plus commune pour les métaux lourds est le mercure provenant des amalgames dentaires. Le mercure stimule la croissance de Borrelia et de plusieurs autres microbes. Et cela bloque également la libération d'autres toxines, y compris d'autres métaux et d'autres pesticides, solvants et herbicides.” Lee Cowden.

 

Plusieurs médecins ont lancé des alertes, les autorités sanitaires les ont fait taire (harcèlement, diffamation, radiation, interdiction d'exercice, suicide...), tels que le Dr Melet, le Dr Boutrais (documentaire "Alerte au mercure" disponible sur YouTube, à regarder), le Professeur Joyeux, Véronique Gouget. L'intoxication chronique n'est pas reconnue en France, la chélation n'est pas prise en charge. En France, un peu plus d'une dizaine de médecins sont officieusement formés à la chélation. Des traitements (chélation) médicaux ou naturels existent.

 

MES OBSERVATIONS

 

Suite à des années de recherches et d'analyse de terrain, je suis en mesure d'affirmer au moins 3 règles:

 

1/ Le corps fonctionne bien mieux avec des métaux lourds toxiques que sans aucun nutriment. En effet, lorsqu'il est dans un état de déficience nutritive, le corps s'appuie sur les métaux toxiques pour les remplacer. Le principe est donc de saturer son corps en minéraux, en particulier les minéraux antagonistes des métaux, pour que ceux ci se libèrent peu à peu et soient éliminés. Il est préférable de tabler sur une progression lente, et de provoquer une élimination en douceur, plutôt que de créer un stress oxydatif trop intense. Cette position est partagée par de nombreux thérapeutes et confirmée par l'institut Stelior, spécialiste enfants autistes et hyperactifs, et donc des métaux lourds.

 

2/ Les chélations chimiques, et plus particulièrement par intraveineuses, sont à bannir en cas de syndrome infectieux multi systémiques. Le spécialiste, Joachim Mutter, confirme l'extrême dangerosité de cette méthode. Il est également fortement déconseillé de retirer les amalgames dentaires en bouche en cas d'infection active. Les personnes qui l'ont fait ont le plus souvent vu leurs symptômes s'aggraver, parfois de manière irréversible, même lorsque cela a été fait par un dentiste holistique.

 

3/  Le traitement des métaux lourds doit impérativement comporter les étapes suivantes :  

 

1. Préparer le terrain :

Se protéger de toutes formes d'intoxication supplémentaire (produits alimentaires, cosmétiques, ménagers, amalgames dentaires, pollution environnementale) ;

  • Commencer par une cure drainante et dépurative des principaux émonctoires afin qu'ils soient aptes à les éliminer au plus vite.

  • Réparer l’hyperperméabilité intestinale et nettoyer le système digestif à l’aide de binders (exemple : le duo argile / charbon activé). 

 

2. Reminéraliser en profondeur l’organisme : Beaucoup de gens ignorent que le corps fonctionne bien mieux avec des métaux lourds toxiques que sans aucun nutriment. En effet, lorsqu'il est dans un état de déficience nutritive, le corps s'appuie sur les métaux toxiques pour les remplacer. Le principe est donc de saturer son corps en minéraux, en particulier les minéraux antagonistes des métaux, pour que ceux-ci se libèrent peu à peu et soient éliminés. Cette position est partagée par de nombreux thérapeutes et confirmée par l'institut Stelior, spécialiste enfants autistes et hyperactifs, et donc des métaux lourds. Pour vous aider, ici la liste desoligoéléments antagonistes aux métaux toxiques :

  • cadmium : zinc, sélénium, calcium, cuivre, acides aminés soufrés, vitamines C et B6 ;

  • plomb : acides aminés soufrés, vitamines A, C, E, et B, acide folique, calcium, potassium, zinc, fer, chrome, phosphore et sélénium ;

  • aluminium : calcium, magnésium, vitamines C et B6, acides aminés soufrés ;

  • mercure : acides aminés, sélénium, zinc, acides aminés soufrés, vitamine C ;

  • arsenic : iode, sélénium, acides aminés, vitamines C et E ;

  • nickel : calcium, sélénium, acides aminés soufrés, vitamine C.

 

3. Entreprendre une détoxification naturelle et quotidienne des métaux lourds afin de provoquer une élimination en douceur plutôt que de créer un stress oxydatif trop intense :

  • Prendre quotidiennement des agents chélateurs (type coriandre et curcumine) afin d’extraire les métaux lourds des cellules, des tissus et des organes ; 

  • Continuer les binders (type zeolite, chlorella, argile, sillice) afin d’assurer le mouvement des métaux lourds vers nos portes de sortie naturelles.De grandes quantités de métaux sont en effet non seulement excrétées par les reins, mais également par l’intestin grêle et le colon. Ils sont excrétés par la voie foie – vésicule biliaire – intestin grêle, ainsi que par le transport actif et passif des vaisseaux intestinaux dans la lumière intestinale. 

  • Pratiquer quotidiennement des techniques qui aident au drainage et à la détoxification du corps :

    • Sauna infra-rouge  

    • Bain de pied ioniques

    • Lavement au café  

    • Bains dérivatifs

    • Brossage lymphatique à sec  

 

L'ensemble des informations, opinions, suggestions et conseils diffusés sur le site https://www.adam-nour.com ne constituent en aucun cas un diagnostic, un traitement médical ou une incitation à quitter la médecine conventionnelle. Il ne s’agit que d’un partage d’informations et de conseils en hygiène naturelle puisés dans la littérature historique et traditionnelle de la phytologie et de la naturopathie, et destinées uniquement à communiquer et s’informer sur le mieux-être.

https://www.adam-nour.com s'interdit formellement d’entrer dans une relation de thérapie vis-à-vis des lecteurs.

Les informations issues du présent article ne constituent pas non plus une recommandation personnelle en naturopathie. Chaque remède en phytologie a plusieurs espèces et propriétés, des formes d'usage distinctes, des dosages à calculer et des contrindications à respecter. Chaque conseil devrait être ajusté au cas par cas par un professionnel qui prend en compte le terrain, l’âge, la morphologie, les sensibilités propres, et le traitement médicamenteux du consultant. Toute mise en application des informations citées dans ce cet article ne devra être faite qu’à la discrétion du lecteur et à ses propres risques.  

En utilisant ce site, vous reconnaissez avoir pris connaissance de l’avis de désengagement de responsabilité et vous consentez à ses modalités. Si vous n’y consentez pas, vous n’êtes pas autorisé à utiliser ce site.

Les images utilisées dans l’article sont de libres de droits. Si par erreur, l'une d'entre elles ne respecte pas les droits d'auteurs, je vous invite à me contacter directement par email afin que je puisse faire le nécessaire.

Les droits de propriété intellectuelle de cet article appartiennent à son auteur. La reproduction de cet article est totalement interdite sans la permission écrite de son propriétaire. 

 

BIBLIOGRAPHIE

  1. Klinghardt, D: Amalgam/Mercury Detox as a Treatment for Chronic Viral, Bacterial, and Fungal Illnesses Explore! Volume 1997;8, No 3

  2. Omura Y, Beckman SL Role of mercury (Hg) in resistant infections & effective treatment of Chlamydia trachomatis and Herpes family viral infections (and potential treatment for cancer) by removing localized Hg deposits with Chinese parsley and delivering effective antibiotics using various drug uptake enhancement methods. Acupunct Electrother Res. 1995;20(3-4): 195-229

  3. Mercola J, Klinghardt D. Mercury toxicity and systemic elimination agents. Journal of Nutritional & Environmental Medicine 2001; 11: 53– 62.

  4. http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs361/en/

  5. El-Ashmawy IM, Ashry KM, El-Nahas AF, Salama OM. Protection by turmeric and myrrh against liver oxidative damage and genotoxicity induced by lead acetate in mice. Basic Clin Pharmacol Toxicol. 2006 Jan;98(1):32-7.

  6. Eybl V, Kotyzova D, Koutensky J. Comparative study of natural antioxidants – curcumin, resveratrol and melatonin – incadmium-induced oxidative damage in mice. Toxicology. 2006 Aug 15;225(2-3):150-6.

  7. Nwokocha, C. R., Owu, D. U., Nwokocha, M. I., Ufearo, C. S., and Iwuala, M. O. E. Comparative study on the efficacy of Allium sativum (garlic) in reducing some heavy metal accumulation in liver of wistar rats. Food Chem Toxicol. 2012;50(2):222–6

  8. Kianoush, S., Balali-Mood, M., Mousavi, S. R., Comparison of therapeutic effects of garlic and d-Penicillamine in patients with chronic occupational lead poisoning. Basic Clin. Pharmacol. Toxicol. 2012;110(5):476–81

  9. Khordad E, Fazel A, Ebrahimzadeh Bideskan A. The effect of ascorbic acid and garlic administration on lead-induced apoptosis in rat offspring’s eye retina. Iran Biomed J. 2013;17(4):206-13.

  10. Sarkar A, Sengupta D, Mandal S, Sen G, Dutta Chowdhury K, Chandra Sadhukhan G. Treatment with garlic restores membrane thiol content and ameliorates lead induced early death of erythrocytes in mice. Environ Toxicol. 2013 Aug 30.

  11. Aga, M., Iwaki, K., Ueda, Y., Preventive effect of Coriandrum sativum (Chinese parsley) on localized lead deposition in ICR mice. J Ethnopharmacol. 2001;77(2-3):203–8

  12. Sharma, V., Kansal, L., and Sharma, A. Prophylactic efficacy of Coriandrum sativum (Coriander) on testis of lead-exposed mice. Biological Trace Element Research. 2010;136(3):337–54

  13. Uchikawa T, Kumamoto Y, Maruyama I, Kumamoto S, Ando Y, Yasutake A. Enhanced elimination of tissue methylmercury in Parachlorella beijerinckii-fed mice. J Toxicol Sci. 2011 Jan;36(1):121-6.

  14. Eliaz, I., Hotchkiss, A. T., Fishman, M. L., and Rode, D. The effect of modified citrus pectin on urinary excretion of toxic elements. Phytother Res. 2006;20(10):859–64 (11) Eliaz, I., Weil, E., and Wilk, B. Integrative medicine and the role of modified citrus pectin/alginates in heavy metal chelation and detoxification–five case reports. Forsch Komplementmed. 2007;14(6):358–64

  15. Zhao, Z. Y., Liang, L., Fan, X., et al. The role of modified citrus pectin as an effective chelator of lead in children hospitalized with toxic lead levels. Altern Ther Health Med. 2008;14(4):34–8

  16. Voir l’analyse du journal Alternative Medicine Review Volume 13, Number 4, 2008

  17. Seppanen K, Kantola M, Laatikainen R, Nyyssonen K, Valkonen VP, Kaarlopp V, Salonen JT. Effect of supplementation with organic selenium on mercury status as measured by mercury in pubic hair. Journal of trace elements in medicine and biology : organ of the Society for Minerals and Trace Elements (GMS). Jun 2000;14(2):84-87.

  18. Li, Y.-F., Dong, Z., Chen, C., Organic selenium supplementation increases mercury excretion and decreases oxidative damage in long-term mercury-exposed residents from Wanshan, China. Environ Sci Technol. 2012;46(20):11313–8

  19. Topashka-Ancheva, M., Beltcheva, M., Metcheva, R., Modified natural clinoptilolite detoxifies small mammal’s organismloaded with lead II: genetic, cell, and physiological effects. Biological Trace Element Research. 2012;147(1-3):206–16

  20. Flowers JL, Lonsky SA, Deitsch EJ. Clinical evidence supporting the use of an activated clinoptilolite suspension as an agent to increase urinary excretion of toxic heavy metals. Nutrition and Dietary Supplements. 2009:11-18.

  21. Wilhelm Filho D, Avila S, Jr., Possamai FP, Parisotto EB, Moratelli AM, Garlet TR, . . . Dal-Pizzol F. Antioxidant therapy attenuates oxidative stress in the blood of subjects exposed to occupational airborne contamination from coal mining extraction and incineration of hospital residues. Ecotoxicology (London, England). Oct 2010;19(7):1193-1200.

  22. Dawson, E. B., Evans, D. R., Harris, W. A., Teter, M. C., and McGanity, W. J. The effect of ascorbic acid supplementation on the blood lead levels of smokers. J Am Coll Nutr. 1999;18(2):166–70

  23. Tandon, S. K., Chatterjee, M., Bhargava, A., Shukla, V., and Bihari, V. Lead poisoning in Indian silver refiners. Sci. Total Environ. 2001;281(1-3):177–82

  24. http://www.unep.org/newscentre/default.aspx?DocumentID=2702&ArticleID=9366

  25. http://www.sciencedaily.com/releases/2008/04/080424120953.htm

  26. http://www.ucirvinehealth.org/news/2014/04/mercury-poisoning-linked-to-skin-lightening-face-cream/

  27. http://www.seas.harvard.edu/news/2013/07/harvard-researchers-warn-legacy-mercury-environment

  28. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/9273927

  29. http://www.epa.gov/air/mercuryrule/factsheetsup.html

  30. Chang, L.W , Gilbert,M and Sprecher,J: Modification of methylmercury neurotoxicity by vitamin E, Environ.Res. 1978;17:356-366 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

#1 

I'm a paragraph. Click here to add your own text and edit me.

 

#2

I'm a paragraph. Click here to add your own text and edit me.

 

#3

I'm a paragraph. Click here to add your own text and edit me.

SOPHIE'S
COOKING TIPS