LES BONS GESTES À ADOPTER EN CAS DE MORSURE DE TIQUES


LORS DE VOS BALADES EN NATURE

1) Lors de vos ballades en nature, utilisez un insectifuge (naturel ou chimique) type :


- « Insect écran spécial vêtements » à la perméthrine. Ce produit est très puissant et il ne doit être utilisé que sur les vêtements. Une seule vaporisation de ce produit permet de rendre les habits répulsifs jusqu’à 2 mois, et ce même après lavage.


- « Insect écran zones infestées ». Il est très concentré et contient 50 % de DEET. Il est efficace en moyenne 7 heures et prévient aussi contre les piqûres de moustique, notamment le moustique Aedes albopictus (également appelé moustique Tigre), vecteur de la Dengue, du Chikungunya et du Zika.


- « Insect écran famille répulsif pour toute la famille » pour la peau. Ce produit est moins concentré et contient de l'icaridine (également connue sous le nom de picaridine) à 20 %. Il protège environ 6 heures.


- Les produits naturels à base d'huiles essentielles comme l'huile de cèdre, de tea-tree, de girofle, d’eucalyptus ou de citronnelle. Vous pouvez par exemple frictionner les parties exposées (mains, nuque) avec une goutte d’une de ces huiles essentielles, diluée dans de l’huile végétale à raison de 5 %. Attention toutefois à leur efficacité modérée en zone infestée. Il existe aussi des répulsifs naturels que l'on trouve facilement en pharmacie ou sur internet. Quelques exemples :

















Pour protéger vos animaux de compagnies susceptibles de rapporter des tiques, il existe différents moyens :

- Le produit « Tiques & puces » du laboratoire HomeoAnimo ;

- Le « Vinaigre des 4 voleurs » : On utilisera pur en friction (très peu suffit) c'est à dire en passant à rebrousse-poil dans le pelage de l'animal, après shampoing.

- Plusieurs recettes maisons entièrement naturelles (combinaisons d'hydrolats, d'huiles essentielles, d'huiles végétales) sur le pelage, le collier, le harnais ou le bandana, sont disponibles sur le site :

https://www.vismedicatrixnaturae.fr/remedes-recettes/edition-speciale-tiques/ Attention à bien respecter les spécificités selon l'animal, son âge, son pelage, sa taille, etc - informations disponibles sur le site mentionné ci-dessus

- Le spray « Amikinos » pour traiter le panier.

2) Habillez-vous de manière adéquate lorsque vous vous promenez en nature ou dans des régions à risque, et ce à n’importe quel moment de l’année (avec le réchauffement climatique, les tiques sont désormais présentes même en hiver) : pantalons longs, chemises à manches longues, chaussettes et chaussures ; le tout avec des fermetures aux poignets, aux chevilles et à la taille pour éviter que les tiques ne pénètrent dans les vêtements. Préférez des habits de couleurs claires pour pouvoir repérer les éventuelles tiques. Une fois de retour à la maison, vérifiez sur tout le corps (et demander à quelqu’un de vérifier au niveau de votre dos) qu’il n’y ait pas de tique présente, et passez vos habits au sèche-linge afin d’éliminer les éventuelles tiques. Les enfants se font souvent piquer à la tête ou dans le cou, il est donc important de vérifier à la lisière des cheveux et derrière les oreilles.


À la maison, il est possible de limiter la prolifération des tiques dans la maison et à l'extérieur :

  • couper l'herbe, éliminer les feuilles mortes, refuges de larves ;

  • aspirer puis boucher les creux et interstices dans les planchers, les murs ;

  • inspecter les animaux au retour d'une sortie, traiter les lieux d'élevage avec des produits spécifiques ;

  • empêcher l'installation facile de rongeurs dans et aux abords de la maison.

3) Marchez sur les chemins bien tracés sans végétation dense et sans hautes herbes limitant le risque de contact avec les tiques.


EN CAS DE MORSURE

1) Enlever proprement la tique avec un tire-tique spécialement prévu à cet effet et disponible en pharmacie ou chez le vétérinaire.

Il existe des crochets adaptés en fonction de la taille de la tique, et des cartes à tique. Pour retirer les nymphes, il existe un petit outil qui s’appelle « nymphia », disponible à l’achat en ligne

Il faut engager le crochet en abordant la tique sur le côté́ et tourner lentement dans le sens inverse des aiguilles d'une montre sans tirer et jusqu'à ce que la tique se décroche. Extraire la tique au plus près de la peau en la tournant légèrement, de manière à ne pas laisser la tête et le rostre dans et/ou sous la peau.


Ce qu’il ne faut pas faire :

-Ne pas serrer, tordre, exploser ou écraser la tique.

-Ne pas l'asphyxier avec de l'éther ni frotter pour qu'elle tombe.

-Ne pas appliquer de crème ou tout autre produit sur la tique.

-Ne pas la tirer à l’aide d’une pince à épiler.


Ces actions effrayent la tique qui régurgitera dans votre sang tout le contenu de son système digestif et donc toutes les infections qu'elles portent en elle. Une fois la tique retirée, nettoyez-vous les mains et la zone de morsure à l'eau et au savon. Ensuite, vous pouvez :

  • Brûler la tique ;

  • Ou la garder dans une petite boite hermétique avec un peu d’herbe et d’eau pour l’humidité et :

  • L’envoyer à Citique pour aider la recherche en France : https://www.citique.fr/ Adresse : INRAE Nancy – route d’Amance 54280 Champenoux

  • La faire analyser par un laboratoire pour connaître les pathogènes qu’elle porte[1].


2) Se traiter rapidement aux antibiotiques et aux huiles essentielles

Mettez toutes les chances de votre côté d'enrayer l'infection le plus vite possible. Consultez en urgence votre médecin traitant qui vous prescrira les antibiotiques adéquats. En cas d’érythème migrant, vous avez la preuve irréfutable d'une infection à la borréliose. Prenez une photographie. Si votre médecin traitant refuse de vous traiter, insistez ou changez rapidement de médecin. En phase aiguë, les antibiotiques sont tout à fait appropriés.


Autres mesures de sécurité à prendre :


- Appliquer au niveau de la morsure, 3 fois par jour, durant une semaine, une à deux gouttes d'huile essentielle « Antibact 3 » du laboratoire Phytofrance L.A.P.H.T, mélangée à une huile végétale (celle de votre choix) pour ne pas irriter la peau.


- Prendre par voie interne 3 gouttes « Antibact 3 » du laboratoire Phytofrance L.A.P.H.T, en les diluant dans un verre d'eau, 3 fois par jour pendant 3 semaines. Les molécules de ce complexe sont ionisées et donc plus performantes que les complexes standards.

Il est possible de fabriquer des gélules maison pour éviter l’effet parfois caustique des HE :

  • Achetez des gélules vides sur Internet : https://www.aroma-zone.com/info/fiche-technique/lot-de-80-gelules-en-pullulane-taille-00-aroma-zone Ou récupérer des gélules vides d'autres compléments dont la poudre peut être prise seule dans de l'eau ou dans de la nourriture.

  • Ensuite, mettez 3 gouttes d'huiles essentielles + compléter avec de l'huile végétale (celle de votre choix) versée grâce à une petite seringue/pipette. L'huile végétale va adoucir le côté caustique de l’huile essentielle et rendre le tout liposomal.

  • Et enfin, avalez la gélule au cours d’un repas.

Contre-indications aux huiles essentielles : troubles digestifs ou maladie du système digestif. Dans ce cas-là, préférez un complexe sous forme de teinture, comme le Lyme cocktail qui contient une synergie de plantes contre Lyme et ses co-infections. Voici quelques fournisseurs[2] : biopureus.com (aux USA), shop.aplha-aktiv.de (en Allemagne), biopure.eu (en Angleterre). Visez 10 à 30 gouttes, 3 fois par jour durant 3 semaines.


Si vous venez d’être piqué, que vous êtes sensible aux huiles essentielles, et que vous ne disposez pas du Lyme cocktail à portée de main, ne perdez pas de temps et prenez, en attendant la réception du Lyme cocktail, deux alternatives intéressantes qu’on trouve facilement en magasin biologique: l’argent colloïdal et l’extrait de pépin de pamplemousse.

Prenez de l'argent colloïdal pur, en sublingual à garder 3 minutes. Exemples de marques de qualité : argent colloïdal ionique HVAC, notre sante.ch, argentyn23, ab- sante.com. Il faut secouer vigoureusement la bouteille pendant quelques secondes avant chaque utilisation et ne jamais utiliser d'ustensiles en métal. Dosage : 1 cuillère à café, 3 fois par jour, avant chaque repas, et ce durant 3 semaines.


Prenez 5 gouttes par voie orale, 3 fois par jour, d’extrait de pépins de pamplemousse. Il en faut de haute qualité, garanti sans benzéthonium ni pesticides. Exemples de marques de qualité́ en boutique ou sur le net : Bio Grapex, La vie naturelle, Citro Plus 800, Bio Citrucid de Phytofrance (attention contient de l'alcool), ab-sante, notre-sante.ch. Durée de la cure : 3 semaines.


Côté alimentation, consommez 3 à 4 fois par semaine de l’ail cru et de miel de Manuka. L'ail doit être frais et cru, écrasé et consommé de suite. Son action anti-spirochète a été confirmée par le Docteur Klinghardt, spécialiste de la maladie de Lyme. L’ail neutralise par ailleurs les toxines et il améliore l'efficacité́ des autres anti-infectieux. Pour optimiser son effet, écrasez 2 gousses d’ail à l’aide d’un presse-ail. Puis, étalez l’ail écrasé sur une assiette afin de maximiser la surface de contact avec l’air. Enfin, laissez reposer 10 minutes et consommez. Le contact à l’air permet une libération optimale d’allicine, un des composants actifs qui nous intéresse.


Ainsi, vous mettrez toutes les chances de votre côté pour éliminer non seulement la Borrelia avant qu'elle ne pénètre les tissus, mais aussi les co-infections virales, parasitaires et fongiques potentiellement transmises et qui ne se traitent pas par antibiotiques. En cas de doute, faites-vous accompagner par un naturopathe certifié et formé à la maladie.

[1] Si vous habitez au Canada, le meilleur laboratoire d'analyse se trouve aux USA et s'appelle « mainely ticks ». Vous pouvez commander un kit en ligne et leur renvoyer jusqu'à trois tiques. [2] https://biopureus.com/product/biopure-cocktail-reformulation/ https://shop.alpha-aktiv.de/online-shop/alpha-pflanzenextrakte/alpha-lyme-basis-70ml.html https://www.biopure.eu/fr/extraits/alcohol/318732/lkc-herbe-cocktail?c=50201

 

L'ensemble des informations, opinions, suggestions et conseils diffusés sur le site https://www.adam-nour.com ne constituent en aucun cas un diagnostic, un traitement médical ou une incitation à quitter la médecine conventionnelle. Il ne s’agit que d’un partage d’informations et de conseils en hygiène naturelle puisés dans la littérature historique et traditionnelle de la phytologie et de la naturopathie, et destinées uniquement à communiquer et s’informer sur le mieux-être.

https://www.adam-nour.coms'interdit formellement d’entrer dans une relation de thérapie vis-à-vis des lecteurs.

Les informations issues du présent article ne constituent pas non plus une recommandation personnelle en naturopathie. Chaque remède en phytologie a plusieurs espèces et propriétés, des formes d'usage distinctes, des dosages à calculer et des contrindications à respecter. Chaque conseil devrait être ajusté au cas par cas par un professionnel qui prend en compte le terrain, l’âge, la morphologie, les sensibilités propres, et le traitement médicamenteux du consultant. Toute mise en application des informations citées dans ce cet article ne devra être faite qu’à la discrétion du lecteur et à ses propres risques.

En utilisant ce site, vous reconnaissez avoir pris connaissance de l’avis de désengagement de responsabilité et vous consentez à ses modalités. Si vous n’y consentez pas, vous n’êtes pas autorisé à utiliser ce site.

Les images utilisées dans l’article sont de libres de droits. Si par erreur, l'une d'entre elles ne respecte pas les droits d'auteurs, je vous invite à me contacter directement par email afin que je puisse faire le nécessaire.

Les droits de propriété intellectuelle de cet article appartiennent à son auteur. La reproduction de cet article est totalement interdite sans la permission écrite de son propriétaire.

SOPHIE'S
COOKING TIPS

#1 

I'm a paragraph. Click here to add your own text and edit me.

 

#2

I'm a paragraph. Click here to add your own text and edit me.

 

#3

I'm a paragraph. Click here to add your own text and edit me.