top of page

LA PLAQUE MUCOÏDE & LES ROPE-WORMS : KESAKO ?

I / LA PLAQUE MUCOÏDE


DÉFINITION :


La plaque mucoïde est une plaque collée aux parois de l'intestin, composée de matières collantes (mucus) et de supposées matières fécales séchées.


Ce mucus excessivement secrété par les glandes intestinales pour diverses raisons métaboliques, forment des couches d'aliments mal digérés et non digérés qui se superposent, et encrassent l’appareil digestif.


Cette plaque prend une forme caractéristique, celle de la paroi de l'intestin et s’incruste à elle de façon permanente.


Images de plaques mucoïdes :




CAUSES PROFONDES :


Plus le régime alimentaire est déshydratant, plus la toxicité des intestins se renforce car la muqueuse intestinale a besoin d’eau pour se nettoyer et fonctionner correctement. De la même manière, une hyperacidité (alimentation dénaturée et trop acidifiée, médicaments, pesticides, stress…) est un facteur favorable à l’établissement de la plaque mucoïde. Une immunosuppression (malbouffe, infections chroniques, stress chronique, manquede sommeil, pollution environnementale, toxicémie élevée, etc.) est un autre facteur favorable à l’établissement de la plaque mucoïde.


CONSÉQUENCES :


Cette plaque empêche nos intestins d’absorber les bons nutriments, d’oxygéner nos cellules et de nourrir correctement notre microbiote intestinal. Elle perturbe la bonne circulation des aliments (péristaltisme) et des matières fécales, et crée par voie de conséquence une obstruction majeure.


Tout ceci vient affaiblir l'organisme.


C’est pourquoi lorsque les malades chroniques (Lyme, SIBO, fibromyalgie, maladies digestives, auto-immunité, etc) entreprennent un profond nettoyage des intestins, ils ressentent un réel bien-être à tous les niveaux (énergie, cognitif, digestion, etc).


II / LES ROPE-WORMS


DÉFINITION :


Et bien c’est tout le problème, personne ne sait vraiment.


Il n’existe pas à ce jour de données scientifiques et médicales permettant de définir clairement la nature des rope-worms, ou "vers de cordes" en français.


Nous savons cependant qu’il ne s’agit pas de parasites per se. Lorsque les vers de corde ont été testés pour l'ADN, seul l'ADN humain a été trouvé. Contrairement à d'autres parasites, les vers de corde et la plaque mucoïde n'ont pas de muscles, de système nerveux ou d'organes reproducteurs. Ils ne bougent pas une fois expulsés du corps et se dessèchent rapidement.

Selon certains professionnels, il s’agirait de fragments de membrane muqueuse qui se détachent de l'intestin à la suite de l'utilisation de lavements.


LES 5 STADES DE FORMATION :


Le professeur Volinsky et le docteur russe Gubarev, ainsi que leurs collègues Galina M. Orlovskaya et Elena V. Marchenko identifient cinq étapes dans le cycle de vie du ver à corde[1] [2] [3] [4] [5] :


Stade 1 : Mucus qui peut être hébergé presque n'importe où dans le corps humain.

Stade 2 : Mucus visqueux avec des bulles. Les bulles sont ensuite utilisées comme points d'attache.

Stade 3 : Stade de la méduse ramifiée.

Stade 4 : Ressemble au 5e stade adulte, mais est plus doux et plus visqueux.

Stade 5 : Parasite de la corde adulte : anaérobie, ressemble aux matières fécales humaines, se dessèche à l'extérieur du corps humain dans l'air. Ils ressemblent à des fibres de corde torsadées ; la couleur dépend de la nourriture qu'une personne mange, variant du blanc au noir. Ils peuvent être situés n'importe où dans le corps humain mais préfèrent l'intestin grêle et le gros intestin. Ils se fixent aux intestins avec des ventouses/têtes qui se développent à partir de bulles d'aspiration. Ils se tordent comme un tire-bouchon, augmentant leur section transversale et bloquant l'intestin. Ils extraient le jus des matières fécales et s'en nourrissent par osmose. Ils y parviennent avec plusieurs canaux sur leur longueur. Ils émettent des bulles de gaz à l'intérieur de ces canaux qui leur permettent de se déplacer par propulsion à réaction. Elles sont plus actives entre 1h et 6h du matin. Ils libèrent des toxines qui affaissent l’activité du système immunitaire et peuvent altérer les capacités cognitives. Ils peuvent provoquer de multiples symptômes, notamment une prise ou une perte de poids, des allergies alimentaires, des rhumes, de la toux, des maux de dos, des éruptions cutanées, des maux de tête, une indigestion, une perte de cheveux, etc. Ils produisent une boue avec une odeur distincte.


MON AVIS : Les rope-worms n'ont jamais été observés lors d'une endoscopie ou d’une fibroscopie, ou lors de radiographies ou d'IRM car ils sont incrustés dans la muqueuse et qu’ils se confondent avec nos tissus. Cependant, on peut en voirdans les toilettes après des lavements itératifs, des purges intestinales, des cures de jeûne, ou lors d'autopsie. À mon sens, l'explication la plus probable de l'expulsion de ces structures en forme de corde est l'excrétion de biofilm intestinal (mélange de polysaccharides/mucus dur, protéines, lipides, fibrine, eau, microbes, toxines, minéraux, agents tensioactifs, acides nucléiques). Les microbes forment au niveau de la muqueuse UN ÉNORME BIOFILM, qui agit comme un seul et même organisme multicellulaire. Cette théorie est partagée par le docteur Dietrich Klinghardt : https://www.youtube.com/watch?v=PN84C38UxL0&t=1470s - voir vidéo ci-dessous à 13 minutes 45.


Sources :


Tu veux en savoir plus et devenir pleinement acteur de ta santé? Rejoins la formation LYMECOACHING qui traite de ce sujet en profondeur 👍🏼👇🏼



 

Copyright © ADAM NOUR - Tous droits réservés - SIRET : 849 299 375 00014


Disclaimer* : L'ensemble des informations, opinions, suggestions et conseils diffusés sur le site https://www.adam-nour.com ne constituent en aucun cas un diagnostic, un traitement médical ou une incitation à quitter la médecine conventionnelle. Il ne s’agit que d’un partage d’informations et de conseils en hygiène naturelle puisés dans la littérature historique et traditionnelle de la phytologie et de la naturopathie, et destinées uniquement à communiquer et s’informer sur le mieux-être. La naturopathie vient toujours en sus des traitements médicaux et allopathiques habituels et ne les remplace en aucun cas.

Les informations issues du présent article ne constituent pas non plus une recommandation personnelle en naturopathie. Toute mise en application des informations citées dans cet article ne devra être faite qu’à la discrétion du lecteur et à ses propres risques. L’auteur décline formellement toute responsabilité, quelle qu'elle soit, dans les cas d’application de ces informations sans l'autorisation préalable d'un professionnel de santé ou du bien-être.

En utilisant ce site, vous reconnaissez avoir pris connaissance de l’avis de désengagement de responsabilité et vous consentez à ses modalités. Si vous n’y consentez pas, vous n’êtes pas autorisé à utiliser ce site.

Les images utilisées dans l’article sont de libres de droits. Si par erreur, l'une d'entre elles ne respecte pas les droits d'auteurs, je vous invite à me contacter directement par email afin que je puisse faire le nécessaire. Les droits de propriété intellectuelle de cet article appartiennent à son auteur. La reproduction de cet article est totalement interdite sans la permission écrite de son propriétaire.

Comments


SOPHIE'S
COOKING TIPS

#1 

I'm a paragraph. Click here to add your own text and edit me.

 

#2

I'm a paragraph. Click here to add your own text and edit me.

 

#3

I'm a paragraph. Click here to add your own text and edit me.

bottom of page